Actualites

15 mai 2016

Malleville-sur-le-Bec : construction achevée, bientôt prête à démarrer !

1-malleville-fin-construction-low-logo-271
A Malleville-sur-le-Bec, dans l'Eure, le Syndicat SDOMODE nous a confié la conception, le financement, la construction et l'exploitation de l'installation de production d'électricité et de chaleur à partir du biogaz de l'ISDND. Avec deux moteurs de cogénération (MWM et MAN), la puissance installée est de 810 kW électriques (l'équivalent de la consommation hors chauffage de 4 000 habitants !) et la puissance thermique de 550 kW (la chaleur servira pour le batiment du Syndicat et dans le cadre du traitement des lixiviats).
Les travaux ont débuté en mars (vidéo ici), et la mise en service est prévue pour début juillet.
26 avril 2016

CUVES : installation et mise en service du deuxième moteur réussies !

1-cuves-2-logo-low-272
La société Les-Champs-Jouault a équipé son ISDND de Cuves (Normandie) d'un bio-réacteur, avec réinjection contrôlée des lixiviats dans le massif de déchets, ce qui accélère le processus de dégradation du déchet, et donc la production du biogaz. Le premier moteur de cogénération fonctionne depuis 2014, avec une production de chaleur qui est valorisée d'une part pour le traitement des eaux usées du site, d'autre part pour chauffer des serres de culture de spiruline (algues protéinées).
Forts de la très bonne production de biogaz du site, GASEO a pu, comme prévu, installer et mettre en service son deuxième moteur de cogénération MWM, d'une puissance électrique de 400 kW et d'une puissance thermique de 200 kW.
Installation en mars (vidéo ici) et mise en service en avril.
 
28 février 2016

Signature du contrat de conception et construction clés en main pour VEOLIA

st-hilaire-1-273
Le groupe VEOLIA et GASEO ont signé un contrat pour que GASEO conçoive et construise pour l'ISDND de Saint-Hilaire-de-Court (Cher) une installation de valorisation du biogaz. Le moteur de cogénération MAN d'une puissance de 360 kW électriques permettra de valoriser environ 150 m3 par heure de biogaz. C'est parce que nous sommes des exploitants, que nous construirons pour VEOLIA avec notre esprit d'exploitant, car c'est dès la conception que l'on facilite la conduite des installations.

Biométhane par Gaseo

1b-gaseo-biomethane-psa-198
Chez Gaseo, nous concevons et construisons nos installations avec un esprit d’exploitant, pour faciliter et optimiser les performances tout au long de la vie de l’équipement. C’est ce qui a motivé notre choix technologique en matière de biométhane : le procédé PSA.
Avec seulement 3 bar de pression, notre PSA est disponible dès 180 m3/heure de biogaz (en moyenne). Pour en savoir plus, lisez l'article ci joint du numéro d'Avril 2015 de "L'eau, l'industrie, les nuisances"
23 juillet 2015

Transition énergétique et croissance verte : il faut permettre la poursuite du développement de la filière "énergie à partir de biogaz"

 

Dans le cadre des réflexions en cours sur le nouveau tarif de rachat de l'électricité produite à partir de biogaz, Xavier JOLY, Président de GASEO, veut faire entendre la voix de ces producteurs d'énergie renouvelable.
" Notre syndicat professionnel, le SNEFID, représente les PME et les ETI de la filière déchet, depuis 1995 (70 entreprises de la filière déchet, 20 000 salariés, 1,7 milliard d'euros de chiffre d'affaires). Nous participons activement à l’atteinte des objectifs de la transition énergétique, et notre métier de valorisation énergétique des biogaz est vertueux, tant par son action de dépollution que par sa production d'électricité renouvelable. Au final, si le nouveau tarif biogaz ISDND ne permettait pas l'émergence de nouveaux projets, c'est un gaz à effet de serre (GES) 25 fois plus nocif que le CO2 qui finirait brûlé en torchère au lieu d'être valorisé en électricité et en chaleur !
Nous sollicitons maintenant une réunion avec le Cabinet de Ségolène ROYAL, pour expliciter notre position sur ce sujet qui est vital pour notre filière."

 
Pour en savoir plus, lisez le communiqué de presse à télécharger
6 juillet 2015

Simplification administrative, stabilité des règles, développement des PME ?
avec le nouveau système tarifaire du biogaz actuellement en discussion, le compte n'y est pas et les entrepreneurs donnent l'alerte

Xavier JOLY explique : "Nos PME sont actrices de la transition énergétique des territoires, aux côtés des collectivités locales. Pour permettre le développement de nos entreprises et l'atteinte des objectifs de la France en termes d'"énergie verte", notre filière biogaz a besoin de sécuriser l'économie des projets (niveau du tarif), de simplicité (non à la complexité et au coût de la garantie d'exécution) et de stabilité (un tarif trimestriel serait trop complexe et trop instable).
Le projet d'arrêté ministériel tarifaire tel qu'il a été présenté à la dernière réunion de travail le 17 juin ne peut pas être maintenu en l'état, ce n'est pas tenable pour nos entreprises, et cela bloquerait l'émergence de nouveaux projets de valorisation énergétique de biogaz."

Pour en savoir plus, lisez le communiqué de presse
 
12 juin 2015

Xavier JOLY défend le tarif de rachat de biogaz au Ministère

Comme membre du SNEFID et Président de GASEO, Xavier JOLY participe aux discussions organisées par le Ministère de l'Ecologie, du Développement Durable et de l'Energie. Pour se conformer aux nouvelles règles de l'Union Européenne sur les aides aux énergies renouvelables, le Ministère, avec la Commission de Régulation de l'Energie, a ouvert une réflexion devant aboutir à un nouveau système de tarif et de complément de rémunération, pour les futures installations de valorisation énergétique de biogaz.
"Le biogaz est un produit fatal (issu de déchets, de boues de STEP...), et nos entreprises agissent au quotidien pour le dépolluer, puis le transformer en énergie. C'est une alternative bien plus vertueuse que de le brûler en torchère inutilement ! Pour poursuivre cette action bénéfique pour l'environnement, nous devons garantir sur le long terme les conditions économiques des nouveaux projets, c'est tout l'enjeu de ces discussions", explique Xavier JOLY.
29 mai 2015

Aboncourt : le film de la livraison du moteur

Après plusieurs mois d'étude, de conception, et de travaux préparatoires, c'est en décembre qu'a été livré le moteur de cogénération. Ce site d'Aboncourt est exploité par le groupe PIZZORNO, et c'est sa première valorisation énergétique. En 4 minutes, vous verrez le résumé d'une longue journée de travail d'équipe.
La mise en service de l'installation a été faite au mois de mars, et l'inauguration le 1er juin.