Biométhane

biogaz valorisation energie biométhane PSA Pressure Swing Adsorption réinjection réseau GASEO ETW

Quel que soit le biogaz

Acteur du développement du biométhane, GASEO conçoit, construit et exploite des unités d'épuration du biogaz issu de station d’épuration ou de méthaniseur. Avec sa connaissance spécifique des gaz complexes, acquise notamment avec le biogaz de décharge, GASEO sépare le biogaz de ses impuretés (CO2, H2S, COV, Siloxanes).
Le taux de méthane de votre biogaz passe de 45 % à 98 % et peut être directement injecté dans le réseau national de gaz de ville.

Pourquoi le procédé d'épuration biométhane PSA ?

De conception franco-allemande, l’avantage de notre procédé PSA est qu’il utilise de la technologie fiable, robuste, largement éprouvée et provenant de l’industrie des procédés. Il est conçu par un exploitant pour des exploitants.

Ce système s'adapte en fonction de la variation de la richesse en méthane qui compose le biogaz brut en entrée en ajustant les temps de cycle d’adsorption selon la composition du biogaz brut entrant. 
Nous avons travaillé sur la technologie PSA et ainsi la contrainte de la mise sous pression est allégée avec notre équipement : 3 bar suffisent.    
Il en résulte une consommation électrique la plus faible du marché.
Et cet équipement PSA est disponible dès 180 m3/heure de biogaz (en moyenne).

Notre expérience d'exploitant nous amène à préférer les solutions sûres : ici nous bénéficions
- d'un taux de disponibilité élevé (avec des références à 99%),
- d'une fonction marche / arrêt automatisée,
- d'une absence de risque chimique ou biologique (le PSA travaille ici sur procédé sec),
- d'une récupération possible de chaleur qui peut être utilisée pour le méthaniseur,
- et aussi d'une sécurité économique : la durée d'utilisation de l'adsorbant est supérieure à 15 ans.

Enfin, notre installation est composée d'équipements techniques classiques et largement éprouvés, ce qui améliore l'autonomie de l'exploitant.
biogaz valorisation energie biométhane PSA Pressure Swing Adsorption réinjection réseau GASEO

Comment ça marche ?


Le procédé physique d’adsorption PSA de variation de pression (Pressure Swing Adsorption) permet de séparer le CH4 du CO2.
Le biogaz désulfuré et séché est introduit sous pression (3 bar) dans un adsorbeur et traverse de bas en haut un adsorbant composé d’un tamis moléculaire de carbone CMS (Carbon Molecular Sieve) dans lequel le CO2 est retenu et emprisonné.
Le CH4,  contenu dans le biogaz, traverse cet adsorbeur.  A la sortie de l’adsorbeur, le gaz est enrichi en CH4 (biométhane) et peut être réinjecté dans le réseau public de gaz naturel.
  • gaseo-biomethane-vue-generale-platten-295
  • gaseo-psa-smartcycle-2-294
  • biogaz valorisation energie installation biométhane PSA Pressure Swing Adsorption réinjection réseau GASEO
  • biogaz valorisation energie biométhane PSA Pressure Swing Adsorption réinjection réseau GASEO ETW
  • biogaz valorisation energie biométhane PSA Pressure Swing Adsorption réinjection réseau GASEO ETW
  • biogaz valorisation energie biométhane PSA Pressure Swing Adsorption réinjection réseau GASEO ETW